Corinne Vera Alexandre
Psychanalyste Hypno-analyste Psychothérapeute
EMDR Hypnose Groupes de parole Thérapie de couple Sexothérapie
Thérapie familiale Psychothérapie Analytique Psychosomatique Transgénérationnel Supervisions
Avignon Sud - Avignon Centre - Bollène - Salon de PCE - Marseille
Corinne Vera Alexandre
Psychanalyste Hypno-analyste Psychothérapeute
EMDR Hypnose Groupes de parole Thérapie de couple Sexothérapie
Thérapie familiale Psychothérapie Analytique Psychosomatique Transgénérationnel Supervisions
Avignon Sud - Avignon Centre - Bollène - Salon de PCE - Marseille

Emprise

"Battu(e) par les mots. D ou l importance de trouver les bons mots quand cette personne (femme ou homme d ailleurs) arrive au commissariat, cabinet de psy, association. Les bons mots qui vont questionner, donner un sentiment d écoute suffisamment bienveillant mais interpeller dans le sens que quelque chose ne va pas. Intervertir le processus. C est toujours sur le fil du rasoir que cela ce joue au risque de faire fuir. Souvent le temps permet de réaliser que les mots sont une violence. Souvent, le temps a malheureusement manqué et c est le coup de trop, c est trop tard".

L'emprise c'est l'idée de force, de puissance et de domination qui prime dans la relation. en psychanalyse, la recherche de la liberté de la personne est à la base du travail thérapeutique.

La relation devient toxique quand elle est liée à des pulsions anales et perverses, quand la liberté n'est plus.

La relation d'emprise est possible lorsqu'il y a un besoin à la place d'un désir. Il s'agit d'un trouble attachement qui va créer une dépendance affective et qui va faire que la personne est la proie du pervers narcissique ou dans une relation toxique, il est donc nécessaire de comprendre son fonctionnement propre pour, arriver à sortir de la spirale infernale de la répétition. Pourquoi en sommes-nous arrivés là ? Répondre à cette question vous permettra de vous découvrir en tant que sujet et non plus objet de vos relations. L'emprise renvoie à la dimension psychoaffective. 

 

La relation avec une personne toxique est difficile. Elle entraine un isolement et un état de dégradation du Moi qui s écroule devant les injonctions paradoxales, les dévalorisations, la honte, la peur de perdre aussi. Perdre l autre portant bourreau, perdre ses enfants quand il y en a. Partir oui mais ce n est pas simple. On se dit que cela peut encore s encore s arranger avec le temps. Et puis on a peur. Ça rend fou.
 
Aimer n est pas souffrir.... Aimer c est pouvoir rester libre.
 
Entre masochisme et désir de vivre en tant que sujet. Le trouble de l attachement est souvent évoqué en psychothérapie et est au cœur du problème de la relation toxique. Le problème n est pas l autre mais vous... vous qui donnez à l autre ce pouvoir que vous voulez bien lui donner.
 
Travailler sur les bénéfices secondaires de ce lien à la souffrance est indispensable. 
 

L'emprise est liée au manque et le manque à la dépendance mais aussi à la dévalorisation, l'humiliation, la violence morale, verbale, physique.

 

En consultation  individuelle

ou avec le groupe de parole,

reprenez le contrôle de votre vie.

 

Je vous propose d'entrer pour ce sujet sur le lien suivant où vous aurez plus de détail sur ce sujet.

 

 
Derrière l’image de l agneau se cache souvent Folcoche. Parfois le loup n est même pas déguisé(e).
Elle peut parfois dire clairement à son enfant qu’elle ne la pas désiré, que c’est « une merde » c’est frontal, c’est direct. Elle peut dire qu elle a même tout fait pour avorter. Elle peut aussi dire à son enfant qu’elle a besoin de lui parler, de tout raconter de sa vie. Faire irruption à 4 h du matin dans le lit conjugal par un coup de téléphone car elle est inquiète. Elle peut également être très très nourricière, remplir du plein plein d’attention plein plein de bons bons gâteaux. Elle sera parfois celle qui voudra que son enfant fasse de hautes études parce qu elle n a pas eu cette chance. Peut être choisira elle son beau fils par la même occasion. Elle sera parfois celle qui va exclure le père, le vider de son sens. Elle va parfois être cette mère morte qui continue à vivre dans le corps de l’enfant devenu adulte alcoolique pour essayer comme il peut de se remplir ou se mettre sous une bulle . Elle va être celle dont l enfant tentera de se séparer en se scarifiant. Elle sera celle qui aura jeté l ombre de son corps sur l enfant.... Celle qui ne respectera pas les limites. Elle sera celle que malgré tout l enfant va continuer à aimer... parfois facteur des messages entre elle et son amant, parfois porteur d un secret d un adultère impossible à dire au perdre de peur d endosser la séparation.
 
Ces enfants parfois arrivent en thérapie adultes et tout est à reconstruire. Pas construire mais reconstruire et faire avec le passé un futur différent. Prendre le relai transférentiel de la mère toxique, renarcissiser par un regard autre renvoyé dans le miroir projectif, individuer, rendre libre, permettre de croire encore aux contes de fées.
 

Envisager d aimer sans souffrir? Essayez, c est possible.

Un amour qui commence dans la souffrance à de grandes chances d y rester. Des concessions certes mais pas de perdre. Peur d être seul, direz vous peut être? Pourtant dans ce genre de relation vous êtes encore plus seul que seul.

L amour doit être une réciprocité, pas un sacrifice de soi.

 

« J ai décidé de m’interdire de ne pas demander d amour en retour du mien».

Je ne suis plus une poupée qui sert de vitrine, je ne suis pas un objet sexuel, je m autorise à devenir une personne. Bien sûr j ai un peu peur car je ne connais pas cette nouvelle personne que je suis capable d être mais c est une graine que j ai planté et qui va germer à son rythme, à sa vitesse.

Et je marche sur ce chemin de la vie, libre, pied nus..."

 

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion