Corinne Vera Alexandre
Psychanalyste et Psychothérapeute ARS
Psychanalyse Intégrative Humaniste Psychodynamique Hypno-analyse Sexologie clinique EMDR Hypnose Psychosomatique Transgénérationnel Supervisions
Cabinets Avignon - Bollène & Télé-psychanalyse (en ligne)

Psychothérapie intégrative

 

LA THERAPIE ANALYTIQUE

 

La thérapie analytique utilise les mécanismes inconscients comme la cure analytique en psychanalyse mais en plus de la compréhension du symptôme par la parole elle vise à régler le conflit. Elle est utilisée souvent en début de thérapie et permet par la suite de continuer en psychanalyse. C'est comme la psychanalyse une méthode de traitement des troubles névrotiques mais en plus d'en trouver l'énigme, la psychothérapie analytique permet le développement personnel. 

Le cadre thérapeutique se modifie par la perte de la neutralité du psy. L'association libre ainsi que son attention flottante et le transfert demeurent mais se rajoute un rôle structurant.

Le divan laisse place au face à face et la neutralité devient de la bienveillance.

Je retrouve cette conception dans la clinique de Bion et de Winnicott. 

Le transfert, outil nécessaire à la thérapie, est centré sur le psy bon père ou bonne mère.

L'intérêt sera que ce bon père, ou bonne mère, soit SUFFISAMENT bon ou bonne, c'est à dire contenir (Théorie de Bion et Winnicott) mais aussi cadrer et frustrer, c'est à dire utiliser le principe de la réalité et le confronter au principe de réalité.

 

LA THERAPIE ANALYTIQUE INTEGRATIVE

 

 

La thérapie analytique intégrative utilise en plus de la méthode de la psychanalyse (méthode basée sur l'inconscient) et de la thérapie analytique (méthode basée sur la bienveillance) des outils comme l'art thérapie, l'EMDR, l'hypnose, le transgénérationnel, la psychosomatique, la psychoéducation de façon continue ou ponctuelle. 

 

"Une psychanalyse, type ou non, est la cure qu’on attend d’un psychanalyste. […] Car, si la voie de la psychanalyse se met en cause en la question de ses variantes au point de ne plus se recommander que d’un type, une existence aussi précaire pose qu’un homme la maintienne et que ce soit un homme réel. »

Jacques Lacan, « Variantes de la cure-type »

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion