Corinne Vera Alexandre
Psychanalyste Psychothérapeute
Psychanalyse Intégrative Humaniste
Hypno-analyste Sexologie clinique EMDR Hypnose
Psychosomatique Transgénérationnel Supervisions
Avignon Bollène Marseille
Corinne Vera Alexandre
Psychanalyste Psychothérapeute
Psychanalyse Intégrative Humaniste
Hypno-analyste Sexologie clinique EMDR Hypnose
Psychosomatique Transgénérationnel Supervisions
Avignon Bollène Marseille

Approches thérapeutiques

 

LA PSYCHANALYSE

 

La psychanalyse est une méthode d'investigation psychique visant à élucider la signification inconsciente des conduites et dont le fondement se trouve dans la théorie formulée par Freud. Le but de la psychanalyse est avant tout de comprendre.  La psychanalyse est une rencontre avec soi.

 

Chez un psychanalyste, on n'est pas uniquement allongé sur un divan. La thérapie analytique (visant à analyser) et la thérapie de soutien (visant à soutenir) sont fréquentes et s'effectuent en face à face, sur des fauteuils.

 

Des supervisions pour des futurs psychanalystes relevant d'une méthode didactique sont aussi possibles.

 

L'essentiel est d'accompagner le patient dans une écoute bienveillante qui lui permettra de verbaliser ses symptômes c'est à dire de mettre des mots sur ses maux et de devenir un sujet libre de ses choix et de sa vie.

 

La psychanalyse permet un merveilleux cheminement pour réaliser le plus beau voyage de votre vie, une introspection qui vous permettra de mieux vous connaître et vous comprendre.

 

Ma méthode de travail est la psychanalyse intégrative c'est à dire que les thérapies brèves que je pratique sont associées à de l'analyse. 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

L HYPNOSE THERAPEUTIQUE

L'hypnose est une technique thérapeutique et un outil psychothérapeutique puissant.

 

Côté technique, il s'agit d'induire dans un état de conscience modifié, caractérisé par une augmentation de la suggestibilité. C’est un état naturel de l'esprit qui est vécu par chacun, chaque jour sans que l'on s'en rende compte.

 

L'hypnose traditionnelle est utilisée sous forme de spectacle, de jeu mais aussi pour des raisons médicales. L'hypnose dentaire, l'hypnose d'anesthésie sont de plus en plus répandues. L'hypnose analgésique va permettre de soulager l'impression de douleur. Ces méthodes reposent sur l'injonction.

 

L'hypnose thérapeutique (dite hypnose ericksonienne) permet quand à elle de se libérer d'un symptôme précis ou plus complexe et induire un nouveau comportement. 

 

Le principe de l'hypnose ericksonienne, créée par le psychiatre américain Milton H.Erickson, repose sur l'induction c'est à dire qu'il "induit" un état de rêverie (état modifié de conscience) qui permet d'accéder à l'inconscient. Le thérapeute agit en tant que guide. 

 

Il s'agit d'une thérapie brève. Les séances s'effectuent en individuel et il est possible de travailler aussi en groupe. La durée dépend de la problématique personnelle. 

 

 

                                                  L HYPNO ANALYSE

 

L'hypo analyse une hypnose qui n'est pas symptômatique comme peut l'être l'hypnose ericksonienne.

En tant que psychanalyste, je travaille rarement sur le symptôme directement pour la raison suivante : le symptôme se déplace s'il n'est pas résorbé à partir de sa cause.  Le symptôme est un mécanisme de défense mis en place par l'inconscient. Prenons de cas de la phobie. Il s'agit d'une psychonévrose avec déplacement de l'angoisse vers un objet extérieur. Il faut donc travailler sur l'angoisse plus que sur l'objet phobogène.

 

L'hypno analyse est plus brève qu'une analyse classique laquelle ouvrant à la compréhension de soi ne suffit pas toujours à faire disparaitre le symptôme et l'hypno analyse a un effet notable sur ce point.

L'hypno- analyse associe l'hypnose et la psychanalyse, c'est à dire l'analyse de l'inconscient. Un état hypnotique est induit en début de séance et comme en psychanalyse classique, un travail se fait sur l'association libre, les rêves, les mécanismes de défense mais aussi les ressentis corporels.

Il y a plusieurs façon de faire de l'hypno analyse : remonter à la base du problème avec une régression en âge (méthode comparable à la psychanalyse), faire des ponts des affects (pour découvrir l'évènement passé et se libérer de ces émotions qui persistent au présent afin qu'elles n'interfèrent plus, ainsi que travailler sur les fausses croyances liées à l'enfance.

Ce type d'hypnose est pertinente à utiliser dans le cadre de l'analyse transgénérationnelle avec les concepts de" secret" et de "fantômes" qui viennent hanter le corps et l'esprit mais aussi sur les TOC, les phobies, les addictions, le trouble de l'attachement, la peur de l'abandon, le masochisme moral, les névroses d'échec, les somatisations (intestin irritable, problèmes de peau etc), la dépression, le trouble alimentaire.

Il va s'agit d'une expérience d' introspection, d'un  travail à l'intérieur de soi dans un but de connaissance de soi, une recherche de sa propre liberté,  par la recherche du sens en favorisant la symbolisation. C'est finalement un travail d'analyse très créatif. Le travail d'analyse y est complexe puisqu' il s'agit de déconstruire puis de reconstruire des schémas, toujours en accord avec le patient bien sûr.

Le cadre est différent de la psychanalyse dans le sens où c'est une relation d'inconscient à inconscient très forte entre le patient et le psy.

A noter que l'hypno analyse ne peut pas se faire en groupe mais uniquement en individuel, contrairement à l'hypnose ericksonienne.

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

L EMDR?

L EMDR permet essentiellement de revivre le vécu traumatique.  Il permet de soigner les séquelles  post-traumatiques. 

C est une thérapie qui utilise une stimulation sensorielle vie alternée droite-gauche avec les mouvements oculaires. Dans la pratique le patient observe et suit avec ses yeux  les mouvements fait par le thérapeute avec le doigt ou une boule, de droite à gauche. C'est une technique qui a prouvé son efficacité depuis plus de 30 ans dans le poste trauma et elle est recommandée par les instances publiques nationales et internationales.

L’EMDR est un processus de traitement conscient à la différence de l'hypnose. Le praticien aide à se concentrer sur le trouve souvenirs ou l'émotion traumatique en y associant les aspects associés comme les images les ressentis. Ensuite le patient associe aux souvenirs une pensée positive et constructive qui lui permettra d'évacuer le trauma. 

Pendant la séance le souvenir du trauma est revécu mais son niveau d'intensité est limité à quelques instants et diminue rapidement.

De plus le praticien été formé pour aider à faire redescendre l'expérience traumatique et soulager le patient d'une détresse trop lourde.

L EMDR peut-être utilisé avec l'adulte mais également avec les enfants.

L’EMDR est un outil thérapeutique adapté en cas d’agression, de maltraitance psychologique ou sexuelle, en cas de deuil, d'attentat, d'accident, de catastrophe mais également lors de grands troubles émotionnels vécus. Ainsi une rupture amoureuse ou une difficulté à parler en public, des  difficultés professionnelles ou une opération médicale peuvent engendrer un impact traumatique avec des pathologies associées. En fait le cerveau n'arrive plus à traiter l'information choquante il reste sur l'événement.

Qu'est ce que le trauma?

Les connections nerveuses avec le cerveau fixent la peur générée par l'évènement traumatique sans pouvoir donner accès à des stratégies d'adaptation. les glucocorticoïdes liés à un stress intense proche de la mort empêchent une réponse de l'organisme qui ne s'adapte pas mais se fixe. Le circuit hyppocampe-amydale fait une sorte de court circuit. l'hyppocampe permet normalement de mettre en place des stratégies d'apprentissage via un traitement de l'information tandis que l'amydale encode et décode les émotions. L'évènement traumatique à la particularité d'être d'une part trop soudain et d'autre part trop proche du réel (la mort) pour que le cerveau ait pu s'y préparer  et l'amydale n'a pas les informations nécessaires pour relier les informations à ce qui est connu. 

Cette effraction dans le présent du sujet vient donc perturber son système de défense psychique entrainant un tel état de stupeur renforcé par l'absence de défense adéquate que le sujet, pour se protéger de sa désorganisation pulsionnelle et de sa souffrance va mettre en place une déliaison des pulsions (le court circuit). La pulsion est alors déliée par le seul mécanisme de défense encore alors possible, le clivage, qui va permettre de séparer la partie affectée et de survivre. Il s'agit alors d'une dissociation cognitive, seul moyen mais pas remède, puisque l'affect, non lié à la pulsion, sera réactivé en boucle.

 

Le trauma est une situation vécue qui met la personne dans un sentiment intense d'insécurité, de non maîtrise, de proximité avec la mort, de solitude, d'horreur, d'abandon, de culpabilité.

 

"J'ai vu la mort en face"

 

La peur entraîne de façon générale une réaction physique intense, une sécrétion d'adrénaline pour un mécanisme de défense naturel mais parfois un sentiment d'effroi et de dépersonnalisation proche d'un sentiment de folie, des images de flash back, des troubles corporels (palpitations cardiaques, transpiration excessive etc.), des pensées envahissantes qui s'imposent de façon incontrôlable, de l'anxiété, des troubles du sommeil, un sentiment de danger continu.

 

"J'ai le sentiment qu'à tout moment il va m'arriver quelque chose"

"Je n'arrive plus à voir les choses de façon positive et sereine"

"ET SI ET SI ET SI il arrive ceci celà..."

Les personnes atteintes d'un stress post traumatisme vont revivre  en boucle le moment du trauma avec la même intensité.

 

Accidents (route, avalanche etc...)

Attentats

Viol

Bad trip

Agression

TOUT CE QUI VOUS A MIS EN CONFRONTATION BRUTALE AVEC LA MORT OU MENACE DE MORT

(victimes ou témoin)

La perte d'un enfant

Un trauma sur lequel le silence des émotions va encrypter une douleur qui peut se transmettre sur les générations suivantes. L emdr et l hypnose sont des aides véritables dans ces circonstances traumatiques. On accompagnera au deuil de l enfant perdu qui relève d un impensable et pourtant oui, avancer après une fausse couche ou un IMG, l accident ou la maladie de son enfant reste possible. Ou de l’enfant qu on aura jamais. On parlera aussi de deuil blanc lorsque l enfant est parti sans être mort, lorsqu une séparation de couple coupe le lien. Où et à qui donner cet amour désormais? Que transmettre et à qui? Comment faire avec ce vide du rien, la colère, le sentiment d injustice. La culpabilité. Il s agit d un traumatisme.

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

L ART THERAPIE

 

En art thérapie les couleurs sont symboliques et reflètent des émotions.

Le violet par exemple, évoquera un mystère, une introspection en tout cas, une invitation au spirituel.

Un temps pour soi. 

J utilise beaucoup la photo dans ma pratique, associée au collage et à la récup.

Transformer les images pour qu elles collent au plus près à nos émotions.

 

 
« Un conseil : ne peignez pas trop d’après nature. L’art est une abstraction :tirez-la de la nature en rêvant devant et pensez plus à la création qu’au résultat, c’est le seul moyen de monter vers Dieu en faisant comme notre divin maître : créer ».
Paul Gauguin [2][2]Paul Gauguin, Lettre à Émile Schuffenecker, août 1888.
 

 

L’Art-Thérapie est un accompagnement thérapeutique où l'art se met au service du soin. Les productions artistiques sont un matériau qui permet d’exprimer ses vulnérabilités dans le cadre d’un chemin symbolique qui est parcouru autrement que par le mode verbal. Tout ne peut pas se dire par les mots...

L’Art-Thérapie utilise l'art comme support thérapeutique et privilégie l'espace transitionnel du jeu, créateur ainsi que les relations avec les autres.

Le principe de non intrusivité de l'analyste, le respect du cadre et le jeu avec les identifications imaginaires sont parties prenantes de l'Art-Thérapie qui permet de re-créer.

Le rapport est particulier avec le temps et l'espace, dans un espace transitionnel dans laquelle l'action va se dérouler et où le jeu est possible. 

Il n'est pas indispensable de savoir peindre ou dessiner, le but n'étant pas une recherche de l'esthétique mais de passer par un processus créateur. Les supports  sont accessibles à tous.  Le conte et l'écriture servent fréquemment de support.

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA PEDO PSYCHANALYSE

Les enfants et les adolescents sont reçus dans le cadre de consultations individuelles en psychothérapie analytique ou de soutien. L'hypnose, l'EMDR, l'art thérapie sont utilisés.

Avec l'enfant, le cabinet du thérapeute prend une ambiance particulière... Le lieu de travail est centré sur le jeu, le dessin, les feutres, la pâte à modeler, les jouets… C'est dans un contexte ludique que l'on peut travailler avec l'enfant.
 

Développer la créativité permet de faire un lien entre l’intrapsychique et l’interrelationnel. En ce sens, ma pratique auprès de l'enfant est d'inspiration Winnicottienne et je travaille sur les ressources de l’enfant et de son contexte. Avec l'enfant, le jeu va permettre l'émergence du "je".

L'intervention peut être différente en fonction de l'orientation donnée à la thérapie.

L' approche psychanalytique sera un travail sur l'inconscient, le ressenti intrapsychique, les pulsions, le nœud oedipien et l'analyse du transfert. Les dessins seront l'expression du refoulé. 

Travailler avec un enfant, c'est travailler avec sa famille, avec ses résistances, ses fragilités, sa structure. Toutefois, c'est l'individuation qui est visée avec une mise à distance de cette interdépendance avec la famille, lui permettant de trouver sa place et une position moins pathogène au sein de la famille mais aussi de renforcer son Moi.


L'enfant sera toujours reçu avec sa famille lors de la première consultation.
 

  • Troubles "dys" associés (perte d'estime de soi, besoin affectif, stigmatisation etc...)
  • Troubles enfant surdoué 
  • Troubles enfants hyperactifs associés
  • Troubles du sommeil
  • Problèmes d'autonomie
  • Troubles alimentaires
  • Confiance en soi
  • Addictions dont jeux vidéos
  • Problématiques associées à la famille nombreuse, à la famille monoparentale et homosexuelle
  • Enurésie
  • Stress, angoisse
  • Somatisation, problèmes de peau
  • Phobie dont phobie scolaire
  • Echec scolaire
  • Agressivité, violence
  • Angoisses dues à un divorce, à l'absence d'un parent
  • Refus, problème d'autorité
  • Repli sur soi
  • Propreté
  • Tétines et doudous
  • Hyperactivité
  • Naissance du petit frère ou de la petite soeur
  • Phobie
  • Traumatisme
  • Enfants surdoués
  • Enfants "dys"
  • La peur de la mort

 

 Avec l’enfant, il est nécessaire d’avoir une approche moins introspective avec l’enfant : le langage verbal introspectif s’avère souvent secondaire, voire impossible et on doit faire appel à la fiction, aux contes ou aux langages non verbaux.


L'adolescent se cache, s’exhibe, fantasme, agresse. Il faut donc trouver la bonne distance au processus thérapeutique, sans élire comme support thérapeutique celui déjà élu par l’adolescent (exemple la musique qui sera sans surprise s’il la connaît déjà). Le passage se fait par le « il » avec l’Art-Thérapie et permet de mieux concilier la relation conflictuelle. 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA THERAPIE FAMILIALE

  • Cadre éducatif, autorité
  • Divorce et séparation
  • Aliénation parentale, exclusion du parent
  • Définition de la place de parent
  • Gestion des conflits
  • Relation mère-enfant
  • Place réelle et symbolique du père
  • Problématiques de la famille recomposée, homoparentale, nombreuse
  • « NON ! » entre agressivité et opposition
  • Propreté et stade anal
  • L’abandon et les troubles de l’attachement
  • L'enfant tyran
  • Les conduites à risques et le risque d’addiction chez l’adolescent
  • Cannabis, comment aider un adolescent à s’en sortir ?
  •      etc...                                                                 

 

L'approche familiale est possible car on ne peut pas ignorer les jeux relationnels dans lequel l'enfant est impliqué. Cette approche est pertinente avec les enfants en bas âge avec une aide à la parentalité possible et en cas de conflit familial impactant l'ensemble de la famille, afin de ne pas stigmatiser l'enfant mais aider à comprendre les difficultés et essayer de mettre en place des solutions.

 

 

 LA THERAPIE DE COUPLE

 

La thérapie de couple est une thérapie brève qui a pour but de permettre de restaurer un dialogue et établir une compréhension de la relation avec un nouvel angle de vue et donner des solutions pour construire et avancer. Passer de la cognition à l'action.

La thérapie devient un espace transitionnel où l'amour et le désir, le manque, le jeu, la sexualité, les fantasmes, le désir sont questionnés dans un espace de confiance et de non jugement ainsi que la place du projet, des libertés respectives et du quotidien.

 

L'approche psychanalytique va permettre de mettre en place une thérapie de couple qui privilégiera les conflits inconscients accumulés depuis l'enfance et qui posent problème dans leurs relations avec le conjoint, étouffants, sur les mécanismes inconscients interagissant dans le couple.

Un travail de symbolisation se fait dans le cadre des représentations des fantasmes originaires sur le mode de l'association libre.

La thérapie de couple psychanalytique est une extension de la psychanalyse : elle reprend les grands fondements cliniques freudiens. 

 

Ce qui est exprimé dans la thérapie de couple c’est le manque.

Mais quel manque? De quel manque parlons-nous? C’est une frustration qui vient souvent s’asseoir sur le canapé. Parfois c est un tribunal avec un accusé sur le banc. Parfois deux accusés en face à face avec chacun se disant victimes. Or le psy n'est pas un juge. Lors de la thérapie de couple le manque de communication est nettement perceptible au-delà des mots et c'est cette communication qu'il est question de rétablir..

Le couple doit être une structure qui vous élève et non qui vous écrase, un nid, une bulle, pas un purgatoire ou un tombeau.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

LA SEXOTHERAPIE

 

La sexualité est complexe. 

Qu'est ce qu'un couple? 

Conflit, communication impossible ou rompue. Tromperie. Libido en panne. Le temps qui passe. Les enfants, le travail, les factures, la routine au milieu. Le couple est une remise en question permanente.   L'acte sexuel est un processus fait d'impasses et de détours pouvant aller du refus du plaisir et à la frigidité et/ou à la jouissance et à une sexualité libérée. Rapport amoureux, rapport à l'homme, rapport à la femme, rapport au corps, rapport au désir. D'ailleurs pour Lacan, le rapport sexuel n'existe pas, tout comme la femme d'ailleurs n'existe pas (il y a DES femmes….), et dans la sexualité il faut être dans le cas par cas. Tout comme en psychanalyse d'ailleurs. Il s'agit de mieux comprendre la sexualité et ses liens amoureux. Les blocages et les inhibitions, l'absence de désir et d'orgasmes mais aussi sexualité libérée et décomplexée ...  

 

La sexualité féminine

 

La sexualité féminine est complexe.   Qu'est ce qu'une femme?   Qu'est ce que la féminité?   Etre une femme est un processus, un cheminement qui est parsemé de rencontres, parfois bonnes parfois mauvaises, d'impasses et de détours pouvant aller du refus du plaisir et à la frigidité et/ou à la jouissance et à une sexualité libérée. Rapport amoureux, rapport à l'homme, rapport au corps, rapport au désir, ce groupe de parole est réservé aux femmes qui désirent mieux se comprendre dans leur sexualité. Les blocages et les inhibitions, l'absence de désir et d'orgasmes mais aussi sexualité libérée et décomplexée ...

 

Burn out de la femme

 

Enfants, mari, conjoint, amour, sexualité, travail, famille, courses, devoirs des enfants, sorties d’école, ménage, cuisine, copines, sport, shopping... Où est la femme dans cette vie au rythme infernal..? La vie n'est pas un long fleuve tranquille et vous êtes ...débordée? exténuée ? au bout du rouleau ? Prendre le temps pour soi dans le cadre d'une thérapie ou d'un rdv unique pour se retrouver, parfois se trouver, est nécessaire. Se poser un peu, prendre du temps pour apprendre et apprécier de penser à soi et se découvrir sous un nouveau aspect psychologique et psychanalytique permettant de mieux comprendre sa féminité.   Que répondriez-vous à la question de "qu'est ce que la féminité?"...   Douceur, tendresse, maternité, séduction etc les réponses varient.   Il s'agit de vous aider à trouver votre propre réponse de VOTRE conception de la féminité. Prendre du temps pour penser à soi....   A votre rythme nous aborderons le rapport aux hommes, à la sexualité, et à ses enfants, au travail, parfois à ses propres parents aussi!. Il s'agit de libérer la parole et permettre d'exprimer ses difficultés, ses doutes, ses désirs dans une perspective de changement personnel, de couple et familial et SURTOUT DE MIEUX ETRE !

 

De la liposuccion à la nymphoplastie...

Chirurgie esthétique, quand le corps est insupportable

 

Le corps semble parfois perdu face à lui même et l'image dans le miroir est violente. L'image de soi est inconsciente et il arrive que l'on se sente perdu(e) face à cette image qui ne correspond pas à ce que l'on est et à qui l'on est. L'idéal de soi est affecté par l'organe insupportable que l'on accuse être la cause du trouble.   La demande de chirurgie esthétique se fait sur des zones du corps visibles ou pas, intimes. Le désir de la chirurgie esthétique du nez, des seins, du ventre, du sexe est chargé d'affects. Le Moi est au coeur de la demande de chirurgie esthétique qui apparait comme étant le dernier espoir de se réconcilier avec son corps comme un idéal à atteindre.   La chirurgie des seins consiste en la pose d'implants mammaires ou en une réduction de la taille de la poitrine. La nymphoplastie est une chirurgie de l'intime visant à diminuer la taille des lèvres de la vulve du sexe féminin. Elle est considérée comme faisant partie de la chirurgie esthétique. La liposuccion consiste à réduire les graisses accumulées dans les genoux, les cuisses, le ventre, les bras etc. par une lipoaspiration.   Au-delà d'un simple lifting des seins ou du vagin, au-delà de l'envie de correspondre à une norme de beauté et de mode, cette intervention relève d'un processus psychique complexe en liaison étroite avec l'identité féminine, la castration, l'image de soi, la sexualité. Le corps devient insupportable car il ne colle pas à son identité psychique et sexuelle. Pire il est considéré comme anormal, masculinisé, honteux. Sujet souvent tabou, la gène est physique mais surtout psychologique.   La chirurgie esthétique permet de se libérer de ses complexes. C'est un parcours difficile, très solitaire, souvent incompris et critiqué par l'entourage, une opération douloureuse et pleine d'espoir. Un accompagnement psychanalytique permet avant et après l'opération de mettre des mots sur l'indicible du corps féminin et de se projeter aussi dans sa nouvelle féminité.    

 

La maternité

 

Une naissance n'est jamais un événement banal et anodin : les changements engendrés par ce moment si particulier sont physiques et psychiques et les blessures intérieures sont réactivés. Avoir un enfant renvoie inconsciemment à sa propre histoire.   angoisses de l'arrivée de bébé difficultés à accepter son corps pendant la grossesse devenir mère et rester femme mon mari va t-il encore m'aimer? peur de se retrouver à trois mon enfant va t-il m'aimer ? est ce que je vais aimer mon enfant? je ne supporte plus mon corps perte de la libido  Serais-je une bonne mère? Un bon père?     Ce peut être notre premier enfant. Ou pas.    On peut avoir une grossesse qui se passe pourtant très bien sur le plan médical.    Coups de blues, besoin de soutien et d'écoute? Le soutien psychologique est aussi important que le soutien médical, que l'on soit parent pour la première ou ...ème fois.     Les difficultés psychologiques rencontrées pendant la grossesse sont liés à des pertes de repères et à des chamboulements si forts qu'une aide psychologique va permettre de vivre pleinement ce moment de bonheur.   Il ne faut pas négliger les difficultés, les interrogations et les déprimes rencontrées pendant la grossesse et les premières années suivants la naissance  car l'évolution psychique du bébé s'en ressentira.   Une thérapie peut aider à trouver sa place dans ce nouveau statut de parent, après la naissance de son bébé et aider les parents qui sont en difficulté.

L'hypnose périnatale

 

Elle permet d'accompagner la femme enceinte dans son désir de grossesse. Il s'agit d'un accompagnement pour vivre une grossesse épanouissante. La dimension psychologique de la grossesse est prise en compte : prise de poids, perte de libido, perte de sommeil, rapport au travail, rapport au couple, angoisses, manque de confiance en soi etc.   Un suivi régulier est conseillé pendant toute la grossesse une fois par mois.  

 

Les interruptions volontaires ou médicales de grossesse

 

Ce sont des traumatismes dans les familles et chez la femme. la perte d'un enfant par choix ou par le hasard de la nature ou par nécessité médiale est un parcours de vie traumatique et un deuil long à faire. Le corps garde souvent en mémoire cet enfant qui sera pas là. Accompagner le travail du deuil, de la perte en psychothérapie avec l'hypnose ou l'EMDR peut aider à avancer, sortir de la culpabilité, la psychanalyse va permettre ce travail de deuil par la parole et mettre des mots sur le vide.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'ANALYSE TRANSGENERATIONNELLE

 

Dans toutes les familles, il y a des fantômes qui hantent autour d'une crypte. La crypte, c'est le secret, le non dit qui suintera de génération en génération et qui se cachera dans un symptôme. Subtil, il passe souvent inaperçu puisqu'il n'est pas verbalisable. Il n'est même plus pensé puisqu'il n'a pas été permis de le dire. Pourtant il est là, repérable par les répétitions.  Le transgénérationnel ne peut pas être occulté en thérapie car souvent les personnes sont porteuses de symptômes qui ne peur appartiennent pas mais sont liés à un héritage dont ils doivent se lester pour devenir libre.

 

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion