Corinne Vera Alexandre
Psychanalyste Hypno-analyste Psychothérapeute Sexologue clinicien
EMDR Hypnose Groupes de parole Thérapie de couple Sexologie
Thérapie familiale Psychothérapie Analytique Psychosomatique Transgénérationnel Supervisions
Avignon Sud - Avignon Centre - Bollène - Salon de PCE - Marseille
Corinne Vera Alexandre
Psychanalyste Hypno-analyste Psychothérapeute Sexologue clinicien
EMDR Hypnose Groupes de parole Thérapie de couple Sexologie
Thérapie familiale Psychothérapie Analytique Psychosomatique Transgénérationnel Supervisions
Avignon Sud - Avignon Centre - Bollène - Salon de PCE - Marseille

Enfants et adolescents

ENFANTS ET ADOLESCENTS

La pédopsychanalyse

Les enfants et les adolescents sont reçus dans le cadre de consultations individuelles en psychothérapie analytique ou de soutien ainsi que dans les ateliers d'Art-Thérapie, en groupe par tranche d'âge (voir programmation des ateliers dans l'onglet "Art-Thérapie").
Avec l'enfant, le cabinet du thérapeute prend une ambiance particulière... Le lieu de travail est centré sur le jeu, le dessin, les feutres, la pâte à modeler, les jouets...

C'est dans un contexte ludique que l'on peut travailler avec l'enfant.
Développer la créativité permet de faire un lien entre l’intrapsychique et l’interrelationnel. En ce sens, ma pratique auprès de l'enfant est d'inspirationWinnicottienne et je travaille sur les ressources de l’enfant et de son contexte. Avec l'enfant, le jeu va permettre l'émergence du "je".

L'intervention peut être différente en fonction de l'orientation donnée à la thérapie:
- L' approche psychanalytique sera un travail sur l'inconscient, les pulsions, le nœud oedipien et l'analyse du transfert. Les dessins seront l'expression du refoulé. Le but est de débloquer l'enfant dans sa fixation dans l'une stase du développement.

- Même si je reçois l'enfant individuellement et que c'est le ressenti intrapsychique de l'enfant qui est à considérer, je ne me prive pas d'une approche familiale : il n'est pas possible d'ignorer les jeux relationnels dans lequel l'enfant est impliqué. Travailler avec un enfant, c'est travailler avec sa famille, avec ses résistances, ses fragilités, sa structure. Toutefois, c'est l'individuation qui est visée avec une mise à distance de cette interdépendance avec la famille, lui permettant de trouver sa place et une position moins pathogène au sein de la famille mais aussi de renforcer son Moi.

L'enfant sera reçu avec sa famille lors des premières consultations.

Les mercredis (après-midis) et samedis (journée) sont réservés en priorité aux consultations enfants et adolescents et aux familles afin de concilier au mieux prise en charge psychothérapeutique et scolarité.

Pour leur bien-être et le bon déroulement de la thérapie, les RDV avec les enfants en bas âge ont adaptés à leur rythme (sommeil, repas etc.) etc et ne sont pas reçus après l'école l'après-midi (sauf en cas de crise).

 

"Les enfants ont plus besoin de modèles

que de critiques"

(Joubert)

 

  • Troubles "dys" associés (perte d'estime de soi, besoin affectif, stigmatisation etc...)
  • Troubles enfant surdoué 
  • Troubles enfants hyperactifs associés
  • Troubles du sommeil
  • Problèmes d'autonomie
  • Troubles alimentaires
  • Confiance en soi
  • Addictions dont jeux vidéos
  • Problématiques associées à la famille nombreuse, à la famille monoparentale et homosexuelle
  • Enurésie
  • Stress, angoisse
  • Somatisation, problèmes de peau
  • Phobie dont phobie scolaire
  • Echec scolaire
  • Agressivité, violence
  • Angoisses dues à un divorce, à l'absence d'un parent
  • Refus, problème d'autorité
  • Repli sur soi
  • Propreté
  • Tétines et doudous
  • Hyperactivité
  • Naissance du petit frère ou de la petite soeur
  • Phobie
  • Traumatisme
  • Enfants surdoués
  • Enfants "dys"
 
 
   Avec l’enfant, il est nécessaire d’avoir une approche moins introspective avec l’enfant : le langage verbal introspectif s’avère souvent secondaire, voire impossible et on doit faire appel à la fiction, aux contes ou aux langages non verbaux (plastiques, sonores, corporels). 

L'adolescent se cache, s’exhibe, fantasme, agresse. Il faut donc trouver la bonne distance au processus thérapeutique, sans élire comme support thérapeutique celui déjà élu par l’adolescent (exemple la musique qui sera sans surprise s’il la connaît déjà). Le passage se fait par le « il » avec l’Art-Thérapie et permet de mieux concilier la relation conflictuelle. 

 

Enfants Dys,

Enfants hyperactifs,

Enfants précoce et à haut potentiel

Chez l'enfant, l'affectif et le cognitif sont toujours imbriqués. Les difficultés rencontrées par les enfants dys, hyperactifs ou à haut potentiel co-existent avec leurs dys, hyperactivité et surdouance et ont des conséquences sur les apprentissages mais aussi sur l'estime de soi, la confiance en soi. L'anxiété, le risque de dépression de l'exclusion, la différence avec les autres, l'échec scolaire (ou la trop grande performance), une pensée en arborescence constante, la peur de l'échec, une très grande sensibilité etc. agressent l'enfant qui est plus fragile.

Les enfants hyperactifs 
Les difficultés rencontrées par les enfants à hyperactifs ont des conséquences sur les apprentissages mais aussi sur l'estime de soi, la confiance en soi et le rapport aux autres. Le risque de l'exclusion, la différence avec les autres, l'échec scolaire, de grandes dépenses d’énergie épuisantes, la peur de l'échec, une très grande sensibilité etc. agressent l'enfant qui est plus fragile. 

Un travail sur soi et sont rapport au monde aide l’enfant à se sentir moins fragile et moins vulnérable et à développer leurs ressources dans de nombreux domaines.

 


Les enfants "Dys"
Dyscalculiques, dyslexiques, dyspraxiques, dysorthographiques etc... L'enfant "dys" est en échec scolaire et manque de confiance en lui. Violences sur soi, sur les autres, grande irritabilité, repli sur soi, sentiment de stigmatisation, risque de dépression etc.. 
Le travail en psychothérapie n'est pas indépendant du travail avec l'orthophoniste et vient en complément du travail cognitif. Il est fait dans le cadre de l'Art Thérapie pour aider l'enfant à trouver un monde et un espace où il réussit, où il trouve du plaisir. Ces suivis renforcent la confiance en soi et le sentiment de ne pas être que '"enfant dys" en exploitant une autre facette de soi.


Les enfants surdoués et à haut potentiel
Un enfant surdoué voit ce que les autres ne voient pas
, entend ce que les autres n’entendront jamais, perçoit ce qui est pourtant imperceptible. Ses sens sont développés, sa sensibilité est immense, son émotivité exacerbée, et il ne sait pas se protéger des émotions des autres, qu’il est capable de ressentir. Trop lucide mais aussi trop fragile, son fonctionnement est différent des autres. Il a des difficultés d’identification, parle un langage différent. Son intelligence est anxiogène. Ces psychothérapies permettent de prendre confiance en l’image qu’ils ont d’eux-mêmes et à les aider à construire les bases de leur personnalité. 

Ces psychothérapies contribuent d'une part à restaurer l'image de soi de ces enfants, d'autre part de favoriser un comportement adaptatif favorisé dans lequel l'enfant trouve une compensation narcissique  dans une activité u'il peut investir sans se sentir en danger (art thérapie).

Angoisse de sépration, phobie, anxiété généralisée et anxiété de performance, troubles obsessionnels sont traités en psychothérapies

 

Les ateliers enfants et ado Art Thérapie

Les productions artistiques sont un matériau qui permet d’exprimer ses vulnérabilités dans le cadre d’un chemin symbolique qui est parcouru. L’Art-Thérapie permet de se recréer. L’Art-Thérapie utilise l'art comme support thérapeutique et privilégie l'espace transitionnel du jeu, créateur ainsi que les relations avec les autres.

 

Troubles alimentaires et Pathologie de l'image corporelle chez les adolescentes

L'adolescence est une période de grands changements mais aussi de grandes crises.

Quand le corps s'en mèle et s'emmele, il peut aller du "petit complexe" à l'anorexie, la boulimie.  

Symptômes visibles, ou pas, le corps est le support du mal être de l'adolescente. Un corps que l'on cache, que l'on exhibe, que l'on transforme vêtements,maquillage, piercings, tatouages, parfois scarifications) un corps qui change, parfois trop vite avec un psychisme n'est pas prêt. Ou parfois le contraire...

Les filles adolescentes peuvent être en grande souffrance si elles ne sont pas accompagnées. Leur sociabilité, leur sexualité future dépend de leur rapport à leur corps.

Les aider à une acceptation de leur corps, les mener à s'accepter et s'aimer sont les but des psychothérapies mises en place pour ces adolescentes.
Le travail sur corporelle de soi se fait également par le biais d'ateliers et par l'Art Thérapie.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion